Jérémy Chausse : l'homme qui sait parler d'art sans être chiant

EFERYA ou l'art de réconcilier la jeunesse avec... l'Art

--- Le ---

Vous pensez que les gens qui parlent d'art son forcément élitistes et prétentieux ? Jérémy Chausse devrait vous aider à changer de point de vue.

Jérémy Chausse : l'homme qui sait parler d'art sans être chiant
DR ©
Jérémy Kohlmann

Social Media Strategist | []

J'ai rencontré Jérémy Chausse, il y a 1 ou 2 ans maintenant, lors d'un vernissage de street art. Autant vous le dire, je n'ai jamais RIEN compris à l'Art. Alors au street art... Une amie m'avait invité, je me retrouvais alors, tout juste éméché, face à des toiles qui pour moi n'était autre que "jolies".

Puis j'ai fait la connaissance de Jérémy. Il a un vrai amour pour son travail, un respect pour les artistes, et vous emmène bien volontiers découvrir ce que vous n'auriez jamais vu et compris seul. C'est tout l'intérêt de ce genre de rencontres, vous apprenez à travers l'oeil d'un connaisseur, vous comprenez, vous voyez ce qu'il y a à aimer dans tout ce milieu, et j'en suis ressorti grandi.

J'ai eu alors envie de partager ça avec vous. Ces interviews, c'est de ça qu'il s'agit, non ? De partage, de connaissance, d'apprendre des choses grâce à des experts de leur domaine. Jérémy peut vous parler de Street Art pendant des heures, mais nous ne lui avons pas demandé. A la place, nous avons choisi de vous proposer une interview courte mais pertinente, autour de son métier et de ce qu'il en aime !

Vous êtes prêts ? Aujourd'hui nous parlons Art et jeunesse, mais aussi Street Art et galeries.

Hello Jérémy ! Pour commencer, tu te présentes et tu nous parles un peu de ton parcours et d'EFERYA ?
Bonjour Jérémy, Je m'appelle Jérémy Chausse. J'ai 26 ans et je suis promoteur d'artistes, curateur d'expositions et organisateur d'événements artistes. Je suis également en train de vendre un concept original de série-reportages mettant en lumière les talents de street artistes avec de l'exploration urbaine.

Mes études de marketing/communication ainsi que mon année de formation dans l'histoire de l'art m'ont renforcé dans l'idée de monter mon activité. est une agence de promotion de jeunes talents artistiques (principalement dans la peinture). Nous avons comme mission de permettre aux artistes de se focaliser dans leurs domaines de création en s'occupant de leur trouver des galeries mais aussi des prestations pour des professionnels ou des particuliers (live painting, commande particulière, fresque dans des bureaux...).



Le titre est évocateur : réconcilier les jeunes avec l'Art... Ce n'est pas ce que tu prônes, mais plutôt ce que j'ai vu de ton travail. Tu en penses quoi ?
A mon avis, la curiosité et la culture sont les meilleures armes pour affronter la réalité. L'Art est un bon moyen de développer cette curiosité ! Il est important de permettre à la jeunesse de pouvoir avoir accès facilement par des programmes artistiques, des visites de musées, des cours d'histoire de l'art... afin de les réconcilier avec l'Art.

Tu es surtout spécialisé événements autour du Street Art, Art Contemporain et c'est de cette façon que tu mets en avant les artistes que tu suis ; tu nous expliques comment ça se passe ?
EFERYA étant également une , il fallait compléter cela par une présentation physique des créations. Mais nous voulions une démarche atypique dans le paysage traditionnel : nous exposons dans des lieux où personne ne s'attendrait à y voir de l'art comme une fabrique abandonnée ou des appartements habités. Une exposition doit être une expérience complète pour le visiteur mais surtout pour les artistes.

Comment on en vient à travailler dans l'Art ? Quelque chose nous y prépare ou ça t'est venu comme ça ?
Avec mes études en marketing et ma passion profonde pour les arts, je me suis dis qu'il était intéressant de développer une activité qui combinerait ces éléments. J'ai donc créé EFERYA.

Tu voudrais dire quoi à quelqu'un qui voudrait se lancer dans ce domaine, comme artiste ou bien côté business ?
Il est très important de bien connaître le(s) domaine(s) artistique(s) et son marché (même de niche) pour être le plus efficace ! Avec une bonne dose de patience, obstination et de créativité.


Une autre approche de l'art avec Eferya


Avec Eferya, l'art s'invite chez vous



Tu veux conseiller un livre aux lecteurs de flightrc ?
Je lis peu de livres "divertissants" mais plus des livres professionnels. Si les lecteurs sont intéressés par la vente d'oeuvres d'arts, je leur conseille "Contrats du monde de l'art" de Véronique Chambaud afin de bien comprendre le droit intellectuel. Sinon, je suis plus bandes dessinés et j'aime bien "Okko" d'Emmanuel Michalak et HUB.

Tu voudrais lire qui ici, pour une prochaine interview ?
L'intervention d'un historien de l'art serait une bonne introduction pour se réconcilier avec ce domaine.

Un mot de la fin, une actu à nous partager ?
Je vous conseille de à la fondation EDF (jusqu'au 18 mars 2018). Vous y découvrirez le faux Rembrandt réalisé par un robot créé par Google, mais également un ami : M.Wood.

Merci Jérémy pour ton temps, merci à flightrc.info de nous accueillir une fois de plus dans ses colonnes.

Que faut-il finalement retenir de tout cela ?

Pour comprendre, il faut s'intéresser, pour découvrir, il faut oser, il faut aller voir, il faut se lancer. Vous n'apprendrez rien de passionnant derrière votre ordinateur, confrontez-vous, osez, rendez-vous dans des événements et surtout, essayez d'y prendre un maximum de plaisir.

Vous pouvez retrouver toutes mes interviews flightrc sur ma rubrique, et pour en savoir plus sur moi, rendez-vous sur .


L'art, c'est beau


Les deux Jérémy, Kohlmann et Chausse

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
Thèmes connexes : carriere street art
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS

progressive.ua

www.avtopoliv-gazonov.kiev.ua

steroid-pharm.com