La Formule E, c'est le nom du nouveau type de monoplace électrique, alternative écolo à la Formule 1. Et voici pourquoi on aime ce sport...

Le championnat de F1 2014 touche à sa fin. Le , lui, va vivre sa deuxième course ce 22 novembre. Cette course aura lieu sur le circuit de Persiaran Perdana, à Putrajaya, en Malaisie. Le 13 septembre, lors du Grand Prix inaugural, à Pékin, c'est le pilote brésilien Lucas di Grassi qui s'était imposé pour le compte de l'écurie Audi Sport ABT. Aujourd'hui, nous vous donnons 5 bonnes raisons de vous intéresser de plus près à ce championnat.


Lucas Di Grassi, vainqueur du GP de Pekin

1. La Formule E est un sport tendance et écolo

Un bruit qui n'est pas sans rappeler celui d'un avion au décollage. Un passage de 0 à 100km/h en 3 secondes environ et une vitesse de pointe bridée à 225km/h. Un moteur McLaren Electronic Systems en position centrale arrière développant une puissance maximale de 270 chevaux (200KW).

Dans les chiffres, voilà ce que ça donne, une voiture de Formule E. Précisons aussi que toutes les voitures en lice dans ce championnat sont les mêmes cette année : une Spark Renault SRT 01E. Ce bolide trace une nouvelle voie dans le monde de la course automobile, avec une motorisation 100% électrique et aucune émission de CO2 dans l'air.


Voiture de Formule E sur le futur circuit de Floride, à Miami

2. Les courses sont spectaculaires

Les courses durent moins d'une heure. Ce format court offre donc un véritable concentré d'action. Mais surtout, les pilotes doivent rentrer aux stands pour... changer de voiture, les batteries électriques ne disposant pas d'une autonomie suffisante pour toute la course. Cela peut prêter à sourire, mais ne nuit en rien au spectacle, bien au contraire.

Par ailleurs, les 10 circuits normalement au programme de cette saison 2014-2015 se situent tous en milieu urbain. Après Pékin en ouverture, des grands prix se dérouleront bientôt à Buenos Aires, Miami, Monaco, Londres et Berlin. Dans les années à venir, certains espèrent l'organisation de courses de Formule E à Paris ou Montréal.


3. Les fans ont leur mot à dire

Le , vous connaissez ? Cet "outil" démontre bien la volonté d'ouverture de ce championnat. Comme son nom l'indique, le Fan Boost permet aux supporters d'avoir aussi leur mot à dire. Concrètement, les internautes peuvent voter en ligne pour leur pilote favori. Les trois pilotes qui recevront le plus de votes bénéficieront pendant la course d'un boost de 2,5 secondes, faisant passer la puissance de leur voiture de 180 à 270 chevaux ! On dirait un jeu vidéo, c'est pourtant la réalité !


En Formule E aussi, il y a de jolies Pit Babes

4. Les Français peuvent gagner

Romain Grosjean, Jean-Eric Vergne et le malheureux Jules Bianchi peinent à s'imposer en F1. Mais en Formule E, les pilotes tricolores sont à la fête... et en nombre. Citons notamment Franck Montagny – l'excellent consultant F1 de Canal+ –, Charles Pic, Stéphane Sarrasin ou encore Nicolas Prost – oui, le fils de –, qui s'est distingué lors de la première course, après un spectaculaire accident avec Nick Heidfeld. Alors, un Français champion du monde de Formule E en 2015 ? Nous, on veut y croire !


Les Français peuvent gagner, à l'image de Franck Montagny et Charles Pic

5. La F1, c'est cher et ringard

Depuis plusieurs années déjà, la Formule 1 s'attire les foudres... d'à peu près tout le monde. C'est un sport excessivement cher, avec des grands prix ennuyeux, où l'argent prend le pas sur le sport. Les polémiques liées aux consignes d'équipes surviennent chaque année, les règlements changent chaque saison également. Bref, la F1 ne jouit pas d'une belle image.

A l'inverse, la Formule E peut miser sur un visage nettement plus jeune, plus dynamique et donc plus attrayant : cela suffira-t-il pour que ce sport s'inscrive de manière durable au calendrier ? Plutôt qu'une "alternative" à la F1, la Formule E ne pourrait-elle pas être l'avenir de la course automobile ?

En France, le championnat de Formule E est diffusé sur Sport+

PS : cet article a naturellement été écrit en toute objectivité...

Découvrez la Galerie Photo

5 bonnes raisons de préférer la Formule E à la F1 - Image 1
 
5 bonnes raisons de préférer la Formule E à la F1 - Image 2
 
5 bonnes raisons de préférer la Formule E à la F1 - Image 3
 
5 bonnes raisons de préférer la Formule E à la F1 - Image 4
 
5 bonnes raisons de préférer la Formule E à la F1 - Image 5
 
5 bonnes raisons de préférer la Formule E à la F1 - Image 6
 
5 bonnes raisons de préférer la Formule E à la F1 - Image 7
 
Lucas Di Grassi, premier vainqueur d'un GP de Formule E
 
Franck Montagny et Charles Pic
 
5 bonnes raisons de préférer la Formule E à la F1 - Image 10
 
5 bonnes raisons de préférer la Formule E à la F1 - Image 11
 
Circuit de Miami