Acheter une voiture à l'étranger : vraiment un bon plan ?

Prix réduit, démarches administratives : tout savoir sur l'achat de voiture à l'étranger

--- Le ---

Acheter sa voiture ailleurs qu'en France pour faire des économies. Est-ce un bon plan ? Quelles sont les démarches ? Et quels sont les pièges à éviter ?

Acheter une voiture à l'étranger : vraiment un bon plan ?
© micha360 ©
La Rédac' flightrc
La Rédac' flightrc
Experts en optimisation masculine

En achetant sa voiture hors de France, on peut trouver des voitures neuves ou d'occasion à des prix défiant toute concurrence. De 10 à 35 % d'économie, c'est possible. Mais il faut faire attention aux démarches et éviter certains pièges.

Le mandataire, spécialiste de l'import automobile

A l'étranger, en Belgique, Allemagne, Espagne, Italie et même aux Etats-Unis... on peut trouver des voitures neuves (ou d'occasion) à des prix défiant toute concurrence. Mais comment expliquer des réductions qui peuvent aller de 10 à 35 % par rapport au prix français ? Tout simplement parce que l'on passe par un mandataire.

Ce dernier importe en grosses quantités des voitures venues de l'étranger. Il achète beaucoup de voitures après avoir cherché dans toute l'Europe et l'Union européenne les tarifs les moins chers possible.

De plus, un mandataire auto communique essentiellement sur Internet et ses points de vente sont moins luxueux que ceux des concessionnaires. On arrive donc à trouver des voitures à prix imbattables.

Par exemple, pour une Citroën C3 neuve vendue 15 430 euros chez un concessionnaire, on peut trouver le même modèle à 11 782 euros chez le mandataire soit 24 % d'économie. Même constat pour un Renault Scenic : vendu 26 900 euros en concession, il est à 17 621 euros chez le mandataire soit 35 % de moins !

Attention toutefois car si les remises sont énormes, le particulier n'a pas toujours le choix de la couleur ou des options. Le mandataire ne peut vendre que ce qu'il a en stock ou les modèles disponibles. Certains se sont spécialisés sur des marchés automobiles très ciblés, en vous permettant de trouver par exemple . Pas mal pour ceux qui rêvent de rouler en Corvette, en Dodge ou en Mustang !

Et si on achète directement à l'étranger ?

Evidemment, en passant par un mandataire toute la partie administrative est nettement plus simple. Mais on peut aussi décider d'acheter soi-même sa voiture à l'étranger. Il faut toutefois être attentif.

Les prix indiqués sont donnés hors taxe. Il faut donc rajouter les 20% de la TVA. Quand on achète un véhicule à l'étranger, il faut se rendre aux services des Impôts pour s'acquitter de cette TVA. Les démarches peuvent être fastidieuses et il faut payer cette taxe dans les 15 jours suivant l'achat. En échange, on reçoit un Quitus fiscal. Le mandataire peut payer ce quitus à la place de l'acheteur mais il faut bien vérifier que les papiers sont au nom de l'acquéreur.

S'il faut rapatrier le véhicule de l'étranger, il faut prévoir des plaques et une assurance provisoires. Elles ont également un coût qui s'ajoute au prix d'achat.

Enfin, un dernier élément vient alourdir la facture : la . Celle-ci est évidemment indispensable pour pouvoir faire immatriculer son véhicule. Mais sachez que le prix reste le même, que vous ayez acheté votre voiture en France ou à l'étranger. Les démarches, restent elle aussi inchangées. Rappelons que, depuis fin 2017, les préfectures ferment peu à peu leur service de création de cartes grises pour offrir un service dématérialisé, directement en ligne. Pratique en théorie, . Pour l'instant en tout cas.


Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
Thèmes connexes : economie
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS

также читайте

https://tsoydesign.com.ua

Был найден мной авторитетный сайт , он рассказывает про www.avrora-trans.com.