Essai auto : le vieux Ford Kuga a toujours la pêche !

Au volant du Ford Kuga 2.0 TDCI 120 ch

--- Le ---

Le nouveau Ford Kuga a été présenté au Salon de Genève. Avant sa commercialisation attendue en fin d'année 2016, nous avons essayé son prédécesseur.

Essai auto : le vieux Ford Kuga a toujours la pêche !
DR ©
Pierre Siedzianowski

Spécialiste moteurs

À l'heure où Ford dévoile la version restylée du Kuga II prévue pour octobre, nous avons longuement essayé le modèle actuel motorisée par le 2.0 l TDCI 120 Ch.

Depuis sont lancement en 2008, le Ford Kuga connaît une belle carrière commerciale dans le segment des petits SUV. Le Kuga de deuxième génération (apparu en 2012) perpétue la tradition et se maintien dans le peloton de tête des ventes.

L'avant est fin, la ligne est tendue et harmonieuse, l'ensemble est esthétiquement bien plus dynamique qu'un VW Tiguan, par exemple : le Kuga ressemble plus à un très gros break qu'à un crossover d'inspiration tout terrain. D'ailleurs, motorisé par le TDCI 120 ch, le Kuga n'est pas disponible en version 4x4 et/ou boite auto : l'esprit routier et la maîtrise des émissions polluantes sont mis en avant sur cette version qui est annoncée à 120 g/km, donc sans malus.

Austère mais de bon goût

La séduction commence donc dès le premier visuel et se poursuit lorsqu'on pénètre dans l'habitacle.

L'intérieur est relativement austère mais de bon goût, une constante chez Ford. La position du volant est très largement réglable et les sièges avant "sport " de série sur toutes les versions sont particulièrement bien conçus.
Les places arrière sont en revanche un rien étroites mais confortables (à l’exception de celle du milieu) et elles disposent de quelques réglages fort bienvenus. Les plus grands bénéficient d'un espace généreux pour les jambes.

On trouve également à l'arrière une prise 12v en série : les passagers apprécient. Aussi, bien que notre modèle d'essai fut démuni de toit ouvrant (option à 800 euros) et disposait de vitres surteintées à l'arrière, l'espace intérieur est assez lumineux et très accueillant.

Un moteur TDCI silencieux

En actionnant le bouton Start (démarrage sans clé en série à partir des finitions Titanium), le Kuga TDCI 120 ch surprend par sa discrétion sonore. Le silence de fonctionnement est assez notable pour une véhicule diesel.
En dynamique, c'est par son comportement volontaire et son couple généreux à bas régime qu'il nous a séduit. On s'attendait, il faut le dire, à une motorisation "économique donc insipide" mais on a découvert un 4 cylindres turbo D dépourvu de vibrations et faisant preuve de très peu d'inertie : ce n'est certes pas le grand frisson mais ce bloc reste un plaisir à utiliser dans les allures légales et sur autoroute.

Au chapitre des critiques, notre Kuga d'essai laissait filtrer pas mal de bruit aérodynamique au niveau des vitres avant à partir de 100 km/h environ. Le très faible niveau sonore du moteur amplifiait sans doute ce phénomène.

Notez que ce moteur 120 ch (Diesel Eco) est remplacé par un bloc 1,5l TDCI sur la version restylée prévue pour le second semestre 2016, nous verrons s'il s'acquitte aussi bien de la tâche.


Essai du Ford Kuga

Confort et dynamisme

Après l'habitacle, c'est au tour du châssis d'assurer la mission de séduction. Les suspensions fermes et efficaces absorbent les défauts de route de manière magistrale : les ralentisseurs, cassants ou non, les trous et autres bosses sont absorbés, le confort sur les longs trajets est un vrai point fort.

Le Kuga sait aussi se montrer dynamique : la direction assez légère est précise et l'assistance est bien calibrée. De plus, le SUV Ford ne prend pas de roulis sur les routes sinueuses. La boîte manuelle 6 vitesses est assez correctement étagée, le freinage est puissant et la traction plutôt bonne en version 2 roues motrices. Bref, le Ford Kuga n'est pas à proprement parler sportif mais il accepte une conduite "active", dirons nous...

Un SUV bien équipé d'origine

Dès la version de base (Trend), le Kuga reçoit un contrôle de trajectoire avec aide au freinage d'urgence et contrôle de stabilité de remorque, un système de surveillance de la pression des pneus, l'aide au démarrage en côte, les rétroviseurs extérieurs électriques et chauffants, le régulateur/limiteur de vitesse et un stop and start. C'est appréciable.

Le deuxième niveau de finition (Titanium) ajoute entre autres une climatisation automatique et un radar de recul. Notre Kuga (Titanium) était également équipé du "pack Sécurité Intégral" offrant (contre environ 1000 euros selon les finitions) un système de maintien dans la trajectoire et surtout, un détecteur de présence dans les angles mort qui mérite à lui seul l’investissement, il faut de dire. Avec ce pack, le Kuga lit aussi les panneaux routiers et affiche les limitations de vitesse au tableau de bord, c'est appréciable !

Nous avons aussi testé l'Active Parking Plus, un système de parking semi automatique. Autant vous dire que ce dernier ne nous a pas séduit car il parque l'auto un peu loin trop du trottoir.

En attendant le Sync 3

Pour ce qui est de la connectivité et des équipements de navigation et d'aide à la conduite, notre modèle d'essai embarquait le système de navigation Ford Sync 2, en série à partir de la finition Titanium. Cet équipement se caractérise par un écran tactile de 8 pouces (également commande vocale) qui permet de piloter le GPS, la climatisation automatique, le système audio et la téléphonie Bluetooth. Il est également possible d’utiliser quelques applications (Spotify, ADAC, Audioteka, Aupeo!, Die Welt, Cyclops, Glympse et Radioplayer) mais nous n'avons pas eu le temps de tester.
 
Nous avons par contre longuement utilisé le système GPS. Pratique, facile à utiliser grâce à sa commande vocale et disposant d'un calcul de trafic routier, il manque cependant un rien de précision et de rapidité lorsqu'il recalcule. Aussi, il ne dispose pas de fonction d'avertissement des zones de danger : Waze fait mieux !


Sync 2 à bord du Ford Kuga

Conclusion : notre avis sur le Ford Kuga

Au final, le Ford Kuga se révèle être un crossover plein de surprises. Il est habitable avec son intérieur plus vaste qu'il en a l'air, même s'il n'y a que 5 places. Il est dynamique, avec ses qualités qui le rapprochent d'une berline, et se montre sécuritaire avec plein de gadgets qui facilitent et la route.

La voiture est sobre avec un consommation de carburant assez modeste pour la taille de l'ensemble. Elle est en outre très confortable pour toute la famille sur les longs trajets et enfin, pour ne rien gâcher, elle reste abordable à l'achat avec des tarifs s’échelonnant autour des 30 000 euros hors promotion pour des versions plutôt bien équipées, même en finition de base : pas étonnant que le Ford Kuga vous séduise !

Fiche technique :
Moteur 2.0 TDCI 120ch S&S 4x2
Type : 4 cyl. en ligne, transversal, turbodiesel
Cylindrée : 1997 cm3
Puissance : 120ch
Couple maxi : 330 Nm à régime nc
Système antipollution : catalyseur à oxydation, EGR refroidi par eau, FAP de série
Norme antipollution : Euro 6
Transmission : Boîte manuelle à 6 rapports
Poids à vide : 1614 kg
Longueur hors tout : 4524 mm       
Largeur hors-tout avec rétroviseurs / rétroviseurs rabattus : 2077 mm / 1 838 mm
Hauteur hors-tout à vide (avec pneus standard) : 1703 mm
Volume du coffre en configuration 5 places : 456 l       
Configuration 2 places (chargé jusqu'au pavillon) : 1653 l
Carburant - Volume du réservoir : 60 l       
Conso moyenne vérifiée : 6,9 à 7,2l/100km sur autoroute – 6,8l en usage mixte urbain/périurbain – 5,7l/100km sur route et voies rapides
Émissions en CO2 : 120 g/km
Puissance fiscale : 6 CV
Vitesse maxi (km/h) : 180 km/h
0 – 100 km/h : 12 s
50 – 100 km/h : 10,7 s
Tarifs (hors options) : 26 950 € (Trend) – 29 950 € (Titanium) – 31 550 € (Sport Platinium)

Découvrez la Galerie Photo

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
Thèmes connexes : essai auto-moto ford SUV
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS

https://www.best-cooler.reviews/

best-cooler.reviews

www.gepatite.com