Nouveau Kia Sportage : l'expérience avant tout

Le SUV de Kia revient pour en découdre avec la concurrence

--- Le ---

Sur un marché des SUV toujours aussi en vogue, Kia ne pouvait pas se permettre de laisser vieillir son Sportage. Voici donc la nouvelle génération !

Nouveau Kia Sportage : l'expérience avant tout
© Kia ©
Alain Daldem

Passionné d'automobile (entre autres) | []

Face à une concurrence accrue, le nouveau Sportage, qui représente 30% des ventes de la marque en France, doit permettre à Kia de se maintenir sur le secteur des SUV.

Nouveau Sportage : qu'est-ce qui change ?

Si on reconnaît facilement la silhouette du Sportage, celui-ci change tout de même profondément : nouvelle face avant, nouvel arrière, nouvel intérieur, et une plateforme améliorée. Nous ne sommes pas ici dans le cas d'un simple facelift, seul l'esprit baroudeur reste bien intact.

Le Sportage était le premier modèle dessiné par Peter Schreyer pour Kia, c'était donc lui qui avait introduit la façade "Tiger nose". Une génération plus tard, celle-ci est toujours présente, mais se détache désormais des optiques, suivant une tendance inverse à celle du secteur automobile (on pense à Audi et DS qui relient désormais la calandre aux phares).

Le Kia Sportage y gagne en identité, et se rapproche de l'esprit d'un Soul. Il fait peut-être un peu moins cossu que précédemment, mais aussi plus jeune. Cela tombe bien, la clientèle du Sportage est moins âgée que celle de la moyenne des acheteurs de ce type de véhicule. L'arrière gagne également des feux plus effilés qui poursuivent cet esprit de modernisation.


Arrière du nouveau Kia Sportage

Un intérieur qui donne des boutons

Si le véhicule fait moderne à l'extérieur, il n'en va malheureusement pas de même à l'intérieur. Si on compare avec l'ancienne génération, les emplacements des principales fonctions restent identiques. Seuls les boutons autour de l'écran migrent vers le bas de la planche de bord.
 Ces boutons sont nombreux, très nombreux, surtout dans un monde automobile où de plus en plus de constructeurs font le choix du tout tactile.

Trouver jusqu'à 30 boutons comme ici devient rare. Certes, mieux vaut des boutons réactifs qu'un écran léthargique, mais ça sera tout de même un point à revoir sur la prochaine génération.
Niveau présentation, le Sportage reste un modèle grand public qui dispose de matériaux de bonne qualité sans chercher à rivaliser avec les meilleurs de la catégorie. Le style "cuir moulé dans le plastique" est même un rien cheap, autant rester simple !


Intérieur du nouveau Kia Sportage

Kia soigne le confort et la sécurité

La vie à bord est cependant confortable, avec de l'espace pour tous les passagers. De plus, Kia a soigné l'insonorisation, avec un volume constaté en baisse de 2 décibels aussi bien en version essence que diesel par rapport à la génération précédente. Voila qui est positif, cela n'ayant pas toujours été un point fort de la marque coréenne.

Concernant les bagages à emporter pour les vacances, ils trouveront place dans un coffre de 465 à 503 litres, et surtout la largeur de chargement a été augmentée de 35mm. Cela n'a l'air de rien, mais s'avère souvent pratique au quotidien.

Kia a surtout travaillé sur la sécurité active et passive. Le véhicule est ainsi doté d'un freinage d'urgence autonome, d'une alerte de franchissement de ligne avec une action sur le volant s'il s'avère nécessaire de remettre le véhicule dans le droit chemin, d'une gestion automatique des feux de route, d'une caméra de reconnaissance des panneaux, ou encore d'un pratique détecteur d'angles morts.

Attention au choix du moteur !

Le Kia Sportage dispose de plusieurs motorisations, et le choix s'avère d'autant plus important que cela transforme totalement le véhicule au quotidien. En entrée de gamme, on trouve ainsi un bloc 1,6 GDi de 132ch en version essence, et un 1,7 CRDi de 115ch en version diesel. Ces deux motorisations sont confortables pour une utilisation en ville (ou pour des sociétés) quand la puissance n'est pas nécessaire. On profite alors d'un confort routier dans la bonne moyenne.

Cependant sur des routes secondaires de montagne avec des virages en lacets, ces motorisations s'avèrent nettement insuffisantes. Elles sont poussives et rendent le Sportage lent, lourd, et peu agréable à conduire. Lorsque l'on passe d'un de ces modèles au 2,0litres CRDi de 136ch, ou mieux au 1,6 T-GDi de 177ch, le ressenti est totalement transformé ! Bien que plus lourd (1690kg pour le modèle diesel, 1609kg pour la version essence), le Sportage devient réactif et beaucoup plus agréable à conduire. On peut enfin parcourir de longues distances, sur tous types de route. Le Sportage (re)trouve alors sa vraie vocation de baroudeur !

Verdict : faut-il se laisser séduire par le nouveau Kia Sportage ?

Succès de Kia, le Sportage évolue donc en douceur et devrait continuer à trouver sa clientèle. Il se trouve aujourd'hui à mi-chemin entre le baroudeur, et le SUV purement citadin. Bénéficiant d'un bon rapport qualité/prestation/prix, il lui manque un peu de charme dans sa vie à bord pour convaincre un public pour lequel le chic passe avant les possibilités qu'offre un véhicule 4x4.

Si l'on est un peu moins regardant sur le toucher des plastiques, il n'y a pas de grands reproches à faire à ce nouveau Sportage, à choisir de préférence avec une motorisation un peu pêchue.

Quelques prix indicatifs :
- 1,6 essence GDi 132 ch ISG BVM6 4x2 - Finition Motion  - 23 000€
- 1,6 essence T-GDi 177 ch DCT7 4x4 - Finition GT Line -  34 400€
- 2,0 diesel CRDi 136 ch ISG BVM6 4x2 - Finition GT Line - 32 700€
- 2,0 diesel CRDi 136 ch BVM6 4x4 - Finition Active - 32 900€
- 2.0 diesel CRDi 185 ch BVA6 4x4 - Finition Premium - 40 500€

Découvrez la Galerie Photo

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
Thèmes connexes : essai auto-moto kia SUV
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS

our company

www.adulttorrent.org/search/Anal Fisting