Toyota Prius 4 : l’auto-écolo toujours plus remarquable

Nous avons testé la Prius nouvelle génération sur les routes espagnoles

--- Le ---

Doté d'un design toujours aussi déroutant, la nouvelle Toyota Prius 4 se distingue évidemment par son moteur hybride. Suffisant pour séduire ?

Toyota Prius 4 : l’auto-écolo toujours plus remarquable
DR ©
Perrine

Rédactrice auto

La voiture de tous les défis

La Toyota Prius est depuis presque 20 ans la voiture hybride connue de tous. Vitrine technologique du constructeur japonais, ce petit modèle au look unique et éternellement reconnaissable à réussi, sans difficulté aucune, à conquérir le monde.

En France, pas moins de 40 000 véhicules circulent sur le territoire. Avec la sortie de sa Prius 4, Toyota espère vendre 15 000 véhicules en Europe pour l’année 2016. Aussi, l’hybride la plus vendue du globe saura t-elle se différencier davantage et relever le défi à l’heure où, l’écologie est au centre de tous les débats ?

Agressivement surprenante cette Prius !

Depuis sa création, la Toyota Prius s’est toujours démarquée par son look unique. En 1997, notre Japonaise possédait une bouille toute ronde, plutôt sympathique qui, sur trois générations a évolué.

Toujours reconnaissable sans la moindre difficulté, la Prius 4 c’est avant tout un look plus agressif qui, aujourd’hui, lui permet encore et encore de se démarquer un peu plus. De larges optiques ainsi qu’une calandre rabaissée proposent un avant incisif. Ces quelques détails auront l’avantage d’offrir à cette voiture un remarquable coefficient de pénétration dans l’air de 0,24.

Alors, ni belle, ni laide, cette Prius 4 est, malgré son incontestable ressemblance avec les autres générations, tout simplement originale !


Les 4 générations de Toyota Prius

Toujours plus technologique

Cette dernière-née Toyota a la primeur de reposer sur la toute nouvelle plate-forme TNGA (Toyota New Global Architecture). Plus large et plus grande que son ancêtre la Prius qui, maintenant loge une batterie sous les sièges arrière, propose un coffre plus volumineux (1557 litres ).

L’intérieur lumineux de notre hybride respire la qualité. Dans un esprit "monospace" et futuriste, on découvre une instrumentation de choix  (affichage tête haute, détecteur de personne dans l’habitacle, radar collision piéton/obstacle), mais surtout un véhicule entièrement connecté (technologie Qi).

Notre hybride, qui repose sur une structure 60% plus rigide, voit son centre de gravité s’abaisser afin de procurer plus de stabilité et de confort à ses occupants. Par ailleurs, de nouveaux sièges offrent au conducteur et passagers un excellent maintien.

Une auto pour un meilleur futur

Avec un moteur plus efficient mais finalement moins puissant (122ch contre 136ch) que la Prius 3, notre véhicule à l’avantage de ne consommer que 3l/100 km et d’émettre 70g de CO2/100km : un record qui permettra à notre auto-écolo d’obtenir un bonus écologique de 750 euros !

Même si cette quatrième génération est agréable à rouler, cette Toyota ne présente pas de réelles sensations de conduite et on regrettera un manque de précision du GPS. Alors, histoire de vibrer un instant, et parce que l’on se trouvait à Valence, nous avons fait découvrir à notre Prius 4 le circuit de Ricardo Tormo… sans passer la ligne de départ.


Intérieur de la Toyota Prius 4

La tête de l’emploi

Loin d’avoir une ligne sexy, cette nouvelle Toyota Prius est un condensé de technologie aussi bien en matière d’hybride que d’instrumentation. De 30 400 à 33 700 euros, la Japonaise propose trois niveaux de finitions.

Alors finalement, quand on regarde cette voiture, on ne peut s’empêcher de penser qu’être écolo ça s’assume et, qu’à plus de 30 000 euros on aime que cela se remarque au premier regard !

Découvrez la Galerie Photo

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS