Nissan Juke Nismo RS : le SUV bodybuildé

214 chevaux pour le moins bridé des crossovers Nissan

--- Le ---

La fin de la saison hivernale aura permis à flightrc.info d’essayer au cœur de nos montagnes alpines un crossover survitaminé : le Nissan Juke Nismo RS.

Nissan Juke Nismo RS : le SUV bodybuildé
© Perrine Ch. ©
Perrine

Rédactrice auto

Doucement agressif

Rien de mieux qu’une descente de 550km depuis Paris en direction des montagnes enneigées pour tester ce petit 4x4 au caractère bien affirmé. Avec son look un brin "cogneur", le nouveau Juke Nismo RS respire la sportivité et, au premier coup d’œil, on reconnaît la touche Nissan Motorsport.

La version d’origine, de par ses optiques anguleux qui s’opposent à une carrosserie tout en rondeur, présentait déjà un véhicule agressivement sympathique. Ici, l’avant est enrichi d’un rajout de pare-choc noir rehaussé d’un liseré rouge qui, d’ailleurs, soulignera le pourtour du bas de caisse.

Histoire de garder l’esprit "Racing" en premier plan, de larges rétroviseurs habillés de rouge cassent en quelque sorte la douceur de la carrosserie. Pour sublimer le tout, notre tout-chemin est équipé de jantes noires 18'' à étriers de frein (Brembo) apparents, un becquet arrière est présent juste pour tasser davantage la silhouette, et une jolie sortie d’échappement chromée termine harmonieusement le véhicule, aussi ronde et musclée que le design extérieur.

Si de prime abord on hésitait à monter dans un Juke juste pour le plaisir, il faut bien reconnaître que celui-ci est terriblement séduisant. Peu banal, il nous tarde de prendre la route et de mettre le cap sur la Suisse !

Simplement bien pensé

L’intérieur de notre véhicule est en adéquation avec l’extérieur mais cependant moins fun qu’espéré. Le rappel de douceur est procuré par des baquets Recaro mi cuir/mi alcantara, tout comme le volant d’ailleurs équipé de palettes et le dessus des compteurs… eux aussi tout en rondeur ! Des inserts en plastique brillant viennent heurter le décor et, on regrette un tout petit écran central.

5 heures du matin sonnent, 50l dans le réservoir, GPS réglé et le téléphone synchronisé à la voiture : il est temps de prendre la route pour voir ce que notre Japonaise bodybuildée a dans le ventre.

Sous les 1480kg de notre Nissan, se loge un moteur 1,6 turbo de 214ch assorti à une boîte X-tronic 8, une transmission intégrale et 28 mètres kilo de couple moteur à 2000tr/min. Installés, ceinturés, il faut presser le bouton de démarrage pour entendre un doux ronron. Sous l’effet de la faible température, une dense fumée blanche apparaît dans le rétroviseur et, c’est par 0 degré que l’on comprend l’utilité de l’alcantara sur le volant.
En circulation urbaine nous décidons de laisser notre Juke en mode Eco mais curieusement, nous avons l’impression de n’avoir que 100 ch sous le capot, alors, rapidement, nous abandonnons l’idée et passons aussitôt en mode Sport.

Périphérique, autoroute, c’est parti ! Plus sportif, notre engin est vif, agile et la visibilité excellente. L’ensemble des équipements à bord est facile d’accès et d’utilisation. Tout est instinctif et intuitif.


Nissan Juke Nismo RS

Un crossover qui cache bien son jeu

Le premier péage arrive alors, le moment pour nous de mettre notre Juke Nismo RS à l’épreuve. La barrière s’ouvre et aussitôt notre pied écrase la pédale de l’accélérateur. Soudain incrustés dans le siège sous la force de l’accélération, le 0 à 100 s’effectue en moins de 8 secondes et les rapports s’enchaînent à chaque fois jusqu’au rupteur.

Fort heureusement, nous sommes confortablement installés car la consommation instantanée du véhicule à de quoi en faire pâlir plus d’un, surtout si cette dernière s’affiche sous vos yeux et que vous voyez apparaître soudainement un petit… 30l/100 km (10l en moyenne sur trajet autoroutier) ! Impressionnant, notre 4x4 marche vraiment bien à l’exception de la boîte de vitesses qui à une fâcheuse tendance à "glisser" en permanence et faire le "yo-yo" : clairement, la CVT n’est pas ce qui se fait de mieux !

Plaisant et ludique, notre véhicule certes confortable manque tout de même d’un accoudoir central agréable pour les longs trajets. Grâce à ses multiples rangements, c’est sur une thermos logée au milieu la colonne centrale que notre avant bras s’appuiera pendant 500km !
Et comme toutes les deux heures, "la pause s’impose", nous décidons de nous arrêter. D’accord, ça fait un peu plus de deux heures que nous roulons mais 430 km plus tard, notre auto est assoiffée !

Il n’aura fallu que 10 petites minutes de pause pour retrouver notre Juke entouré d’admirateurs scotchés après chaque vitre ! Nous sommes forcés de constater que cette Nissan à la musculature développée attire l’œil.

Après notre passage en Suisse nous avons décidé de compléter et d’achever notre essai  en emmenant notre véhicule sur des petites routes de montagne. Châssis rigide, freins efficaces nous sommes conquis : ce Juke Nismo RS est attachant !

Verdict : que penser du Nissan Juke Nismo RS ?

Polyvalent, il répond présent et efficacement en toutes circonstances. Même si, au premier regard, nous étions sceptiques sur l’esthétique de ce petit nippon, son look exclusif le rend en réalité attirant, et ses compétences routières attachant.

Cependant, ce qu’on aimera encore plus, c’est son excellent rapport qualité prix : en effet, pour 31 400 euros, chaque route risque de devenir un terrain d’aventure pour ce diablotin aux yeux bridés !

Découvrez la Galerie Photo

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS