Nouvelle Clio : tout change, rien ne change

Le best seller de Renault s'offre un lifting

--- Le ---

Nous avons pris en main la nouvelle Renault Clio. Rien de neuf au premier abord. Pourtant, cette Clio 4 mérite d'être regardée de plus près.

Nouvelle Clio : tout change, rien ne change
DR ©
Alain Daldem

Passionné d'automobile (entre autres) | []

On en a pris l'habitude, les constructeurs parlent de "nouvelle" voiture pour un simple lifting. Cette nouvelle Clio (une Clio IV phase II pour être honnête) n'échappe pas à la règle. Il faut dire que l'auto a rencontré son public en France et à l'étranger, avec une courbe croissante de ses ventes. L'ambition n'est donc pas de relancer une auto, mais de lui permettre de jouer à armes égales avec ses concurrentes plus récentes.

De toutes petites retouches esthétiques

Pour cela, la Clio se repoudre délicatement le nez. Les yeux aiguisés pourront voir que le bas du bouclier adopte un design plus dynamique. Mais l'évolution principale est l'arrivée de l'éclairage full LED, et de la signature lumineuse en forme de C directement intégrée aux phares (selon les finitions). La petite bande de LED précédemment présente dans la calandre disparait définitivement. Tant mieux, cela fait plus sérieux !

La jupe arrière connaît elle aussi une discrète évolution. On retiendra également les jantes et enjoliveurs redessinés, de nouvelles teintes de carrosserie (Rouge Intense, Gris Titanium, et Bleu Iron), et la possibilité de personnaliser son auto, entre autres à l'aide de visuels apposés sur le toit en usine.


le 12 Juil. 2016 à 8h20 PDT

Un habitacle enfin digne de ce nom

Sous l'ère Laurens Van Den Acker, les Renault ont connu un renouveau de leur design extérieur et intérieur. Si l'habitacle de la Clio – tout comme celui du Captur – n'a pas fait l'objet de critique sur la présentation générale et l'assemblage, la qualité perçue avait été unanimement montrée du doigt. Sur ce point, la marque française était en retrait par rapport à ses concurrentes, et même par rapport à ses propres anciens modèles. Il était grand temps de remédier à cela.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le bond en avant est notable. La Clio n'a plus à rougir face aux citadines des autres généralistes, la Peugeot 208 en tête. Les plastiques sont de bonne qualité, on prend plaisir à s'installer à bord. Le volant évolue aussi pour une meilleure prise en main et abandonne les inserts cheap en plastique dur. Enfin, les sièges sont entièrement nouveaux, et disposent d'un dessin plus enveloppant sur les finitions hautes.

Pour l'usage quotidien, la Clio gagne l'Easy park assist, permettant à l'auto de se garer toute seule lorsque l'on est pas un pro du créneau. Au rang des petites attentions, on compte les miroirs de courtoisie avec éclairage, et des rétroviseurs rabattables automatiquement.


Intérieur de la Renault Clio IV Phase 2

Du nouveau sous le capot

Mais la principale nouveauté est la disponibilité d'une boite manuelle avec le TCe 120. Anciennement disponible uniquement en boite automatique, cela permet au plus grand nombre de bénéficier de ce moteur, qui, lors de notre essai, s'est avéré souple, bien que disposant de premiers rapports un peu longs.

Il est cependant une bonne alternative au nouveau dCi 110, dont on ne peut nier le comportement volontaire et agréable à l'usage, mais à l'avenir incertain au vu des législations et taxes de plus en plus drastiques vis à vis des diesels.

Ne pas se fier aux apparences

Au final, si les changements sont timides en apparence, ils sont nombreux et profonds sur cette Clio IV qui est désormais plus élégante, et nettement plus agréable à vivre. Tout change donc... même les tarifs qui prennent 200 à 300 euros d'embonpoint selon les versions (premier prix à 13 700 euros). Mais ces nouveaux atouts compensent largement cette hausse. La Clio est partie pour rester déesse chez les citadines.

Découvrez la Galerie Photo

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
Thèmes connexes : essai auto-moto renault
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS