[ESSAI AUTO] Nouvelle Toyota Yaris 2017

Encore un restylage pour la Toyota Yaris « made in France »

--- Le ---

Lancée en 2011 et restylée en 2014, la Toyota Yaris bénéficie d'un nouveau lifting en ce printemps 2017. Et de nouvelles motorisations.

[ESSAI AUTO] Nouvelle Toyota Yaris 2017
© LB ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
flightrc.info
[]

Une Toyota sur 4 vendue en Europe est une Yaris. Ce simple chiffre suffit à comprendre pourquoi le lancement de la nouvelle citadine est important pour le constructeur nippon. Car six ans après le lancement et trois ans après un premier lifting, la Toyota Yaris s'offre un nouveau restylage en 2017.

Après un premier visuel lors du dernier salon de Genève, c'est sur les routes néerlandaises, dans la région d'Amsterdam, que j'ai pu tester ce nouveau modèle en conditions réelles.


La Toyota Yaris en chiffres

Au-delà du chiffre évoqué en début d'article, d'autres données permettent de mieux situer la Toyota Yaris. Modèle le plus vendu de la marque, il s'est écoulé à quelque 200 000 exemplaires en Europe en 2016, dont 31 700 en France. Cela représente 6,6 % des parts de marché sur le segment B en Europe et même 7,6 % dans l'Hexagone.

Que les automobilistes français semblent plus attachés que les autres à la petite Yaris est tout sauf un hasard : produite à Valenciennes, la Toyota bénéficie du label "origine France garantie".

L'autre élément qui permet à la citadine japonaise de se démarquer se situe sous le capot : la Yaris est le seul modèle du segment à être doté d'une motorisation hybride. Et celle-ci représente plus de la moitié (52 % précisément) des ventes !

Quels changements pour cette Yaris 2017 ?

Avant de prendre le volant de la nouvelle Toyota Yaris, un petit tour du véhicule permet de noter quelques changements esthétiques.

Dynamisme et raffinement ont été les maîtres-mots des responsables de la marque pour redessiner l'auto. Cela se voit, avec un gros effort sur le style. Dynamique, la Yaris l'est assurément. Avec sa face avant inspirée par un catamaran – si, si, c'est ce qu'on nous a dit – mais aussi et surtout avec sa face arrière, qui bénéficie d'une nouvelle signature lumineuse à LED très réussie.

Au niveau de la carrosserie, Toyota a conservé la tunique bicolore, la voiture pouvant désormais se parer d'une nouvelle teinte "bleu Nebula". On peut y ajouter des jantes 16 pouces (en option), un nouveau spoiler arrière et une calandre en nid d'abeille, pour ajouter de la sportivité – et du dynamisme, vous l'aurez compris – à l'ensemble. Bref, globalement, la Yaris ne surprend pas. Mais elle séduit. Et c'est déjà beaucoup !

La nouvelle Yaris fait le plein d'équipements

A l'intérieur aussi, les retouches apportées font du bien. Le conducteur a – enfin ! – droit à un écran TFT couleur de 4,2 pouces alors que le grand écran tactile central se pare de nouvelles fonctionnalités (avec cartes Tom-Tom et Coyote gratuit pendant 3 ans par exemple).

Plus moderne, la Yaris 2017 hérite surtout d'une large palette d'équipements, avec, pour toutes les versions, une prise USB, une connectivité Bluetooth, le système Toyota Safety Sense avec avertisseur de sécurité précollision, gestion automatique des feux de route et alerte de franchissement de ligne.
Un radar de stationnement arrière, une climatisation bizone, un toit panoramique ou encore des rétroviseurs rabattables automatiquement peuvent venir enrichir cette liste pour ceux qui le désirent.

Là encore, Toyota ne surprend pas par le design intérieur de son modèle, mais il n'y a pas de gros reproche à adresser à la petite Yaris – en dépit de quelques commandes mal placées comme le bouton "Eco" sous le frein à main ou l'allumage automatique des phares.

Et sur la route, qu'est-ce que ça donne ?

Pendant ces 2 jours d'essais aux Pays-Bas, j'ai eu l'occasion d'essayer la version essence 1,5l DUAL VVT-i boîte manuelle de 110 chevaux – à noter qu'il n'y aura plus de version diesel proposée au grand public – ainsi que le modèle hybride 1,5 L VVT-i. Et autant être clair, cette motorisation est clairement la plus séduisante.

Alors que la Yaris "100 % thermique" est un peu pataude, son homologue hybride justifie le choix de ce modèle dès que vous roulez en ville. Si le constructeur annonce une consommation de 3,3l/100km, nous sommes parvenus à boucler une quarantaine de kilomètres en ville en ne consommant que 4,4l/100km. Le tout en roulant plus de 50 % du temps en mode tout électrique, sans la moindre émission de CO2.

Au final, que penser de la nouvelle Toyota Yaris ?

Pour son deuxième restylage, la Toyota Yaris version 2017 peut compter sur un design très réussi. Mais au-delà de son esthétique, c'est évidemment sous le capot que la citadine était attendue au tournant. Et surtout dans sa version hybride.

De ce point de vue, difficile de ne pas être séduit : la Yaris demeure très confortable pour ses occupants et se montre à l'aise en ville. Tellement à l'aise que je n'ai pas trouvé grand intérêt à lui faire avaler le bitume sur les grandes routes et autoroutes néerlandaises, où elle montre vite ses limites.

Proposée à partir de 14 150 euros en version 3 portes VVT-i Active 69ch (comptez 1000 euros de moins pour la Citroën C3 PureTech 68 et 500 de moins pour une Clio 1,2 75, mais la Toyota est mieux équipée), la Yaris est accessible dès 19 450 dans sa version hybride 5 portes. Un prix qui reste attractif pour un modèle écolo très bien équipé et toujours unique en son genre sur ce segment. Mais cela ne devrait pas durer...

Et pour ceux qui n'ont pas la fibre verte mais préfèrent laisser parler les mécaniques, sachez qu'une version survitaminée de 210 chevaux, la Yaris GRMN, est attendue pour la fin d'année 2017.

Découvrez la Galerie Photo

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS

купить шоссейный велосипед

подробно

in detail