[ESSAI AUTO] Jeep Compass : un SUV prêt à tout

Le nouveau SUV compact Jeep est un vrai tout-terrain

--- Le ---

La région de Lisbonne offre des paysages superbes. Et un terrain de jeu idéal pour un SUV polyvalent comme le nouveau Jeep Compass.

[ESSAI AUTO] Jeep Compass : un SUV prêt à tout
© LB ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
flightrc.info
[]

Pas une semaine (ou presque) ne s'écoule sans qu'un constructeur automobile ne dévoile un nouveau SUV compact. Et la plupart d'entre eux ont un point commun : sous leurs airs de voiture tout-terrain, ces modèles sont surtout taillés pour évoluer en milieu urbain et les plus gros obstacles qu'ils auront à franchir prendront la forme d'un dos d'âne ou d'un trottoir. Et si le Jeep Compass permettait de changer la donne ?

Rouler n'importe où, défier le terrain : tel est l'ADN de Jeep. Certes, le constructeur a fait une incursion en ville avec son étonnant Renegade. Mais des modèles comme le Wrangler ou le Grand Cherokee restent à l'aise loin des sentiers battus. Nouveau venu sur le marché des petits SUV, le Compass a la prétention de réunir les deux univers. Mi-Renegade, mi-Wrangler, ce modèle affiche de très grosses ambitions. C'est du côté de Lisbonne, au Portugal, que nous avons pu vérifier si ce 4x4 tenait toutes ses promesses.


Le Jeep Compass Trailhawk, à l'aise partout

C'est justement la versin la plus aventureuse qui nous attend pour commencer cet essai : le Compass Trailhawk diesel 2.0 de 170 chevaux. Boîte auto 9 vitesses et 4 roues motrices sont au programme pour aider notre mastodonte à avaler les obstacles. Mastodonte ? Oui et non. Car avec ses 4,39 de long, le Compass est plus court (de 5 cm) qu'un Peugeot 3008, par exemple. En revanche, avec ses quelque 1700 kilos sur la balance (1500 pour la version Limited classique), le Trailhawk en impose.

Il faut dire que l'engin est doté de protections spécifiques (notamment sous la voiture) pour affronter tous les terrains. Ainsi que d'une garde au sol relevée (21,6 cm) et d'un pare-chocs biseauté. Sur les sentiers rocailleux du Parc National de Sintra, un tel équipement prend tout son sens : différentiel bloqué, mode de conduite "rock" sélectionné, le Compass Trailhawk passe vraiment partout, sans peiner. C'en est presque trop simple ! D'autant qu'à l'intérieur, le passager n'est même pas trop secoué ! Bref, aucun doute à avoir sur les capacités de franchisseur de ce véhicule, c'est du tout bon !

En revanche, le poids évoqué plus haut et les 170 chevaux "seulement" se font davantage ressentir sur le bitume. Difficile d'aller chercher la performance niveau vitesse et accélération… ou alors, vous verrez votre niveau de carburant baisser très rapidement. En nous rapprochant du train de sénateur, notre consommation se stabilise autour de 7-8l/100km sur un circuit mixte. Cela reste honnête.


Jeep Compass Trailhawk

Une vie à bord très agréable

Pour rouler sur de jolies routes et profiter des magnifiques paysages de la région, nous troquons notre Trailhawk contre un Compass Limited 1,4l MultiAir II de 170 chevaux lui aussi. S'il n'est pas un foudre de guerre, il reste agréable et confortable à conduire. Un peu comme le Hyundai Tucson.

Sur cette version d'essai, le toit ouvrant panoramique contribue à rendre la vie à bord plus agréable. Et à ce petit jeu, Jeep s'en sort aussi avec les honneurs. On passera rapidement sur la qualité de certains plastiques et le design peut-être un peu lourd de la planche de bord (une question de goût, sans doute !). Car le Compass bénéficie d'un excellent équipement. Le système d'infotainment Uconnect fonctionne très bien avec un bel écran tactile de 8,4 pouces et Jeep annonce pas moins de 70 ajouts technologiques ; un arsenal qui s'étend de l'assistance au stationnement au freinage anti-collision en passant par la vitesse adaptative et l'avertisseur de changement de lignes. Classique, certes, mais toujours appréciable.

A l'arrière, les passagers profiteront en outre d'un large espace... au détriment du coffre, dont le volume s'élève à 368 litres sur la version Trailhawk, mais peut grimper jusqu'à 1250 litres, une fois la banquette rabattue.


Jeep Compass Limited

Au final, que penser du Jeep Compass ?

A l'heure du bilan, le nouveau Jeep Compass mérite une jolie mention. Bénéficiant d'un design d'ensemble classique, la voiture se démarque par sa calandre typiquement Jeep, qui lui assure un style masculin et assuré.

Polyvalent et confortable, ce SUV aura toutefois fort à faire pour trouver sa place sur un segment de plus en plus concurrentiel. Pour cela, il pourra compter sur ses vraies capacités de tout-terrain : là où la majorité des SUV sont des véhicules urbains qui veulent donner l'impression de pouvoir sortir des sentiers battus, le Compass roule à contre-courant en étant un vrai tout-terrain qui donne l'impression qu'il est aussi à l'aise en ville !

Un dernier point – et non des moindres – pourrait parler en sa faveur : le prix. La gamme débute à 24 950 euros pour la version essence 1,4 MultiAir de 140 chevaux 4x2 et 27 250 euros pour le diesel 1,6 MultiJet II 120 chevaux. Il faudra en revanche débourser au moins 41 650 euros pour acquérir le Compass Trailhawk et pouvoir partir à l'assaut de tous les obstacles qui se dresseront devant vos roues !

Découvrez la Galerie Photo

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
Thèmes connexes : essai auto-moto jeep SUV
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS

автоматический полив hunter

читайте здесь

www.baly.com.ua/gallery/13/