Road trip : de Paris à Sienne en Mazda MX-5 RF

Le cabriolet Mazda en mode dolce vita

--- Le ---

Après un premier essai dans le Sud de la France, j'ai repris le volant du Mazda MX-5 RF pour un road trip au long cours, de Paris à Sienne.

Road trip : de Paris à Sienne en Mazda MX-5 RF
DR ©
Perrine

Rédactrice auto

Parmi tous mes essais auto sur flightrc.info, celui du MX-5 RF – qui vient de décrocher –, est resté un gros coup de coeur. Aussi, à l'issue de ce premier avec l'engin, j’ai décidé de programmer un nouveau périple avec cette Mazda et de vous faire vivre 4000 km à bord de cette "voiture plaisir".

Vendredi 2 juin 2017 : départ sous la pluie

A peine sortie du périphérique parisien, les premiers kilomètres s'enchaînent sous une pluie battante. 500 km me séparent encore de la Savoie quand le soleil commence enfin à percer au travers des nuages. La vallée de l'Albarine en approche me permet sur le coup des 20 heures de décapoter pour la première fois.

Je retrouve soudain tout le plaisir ressenti lors des premiers essais du modèle : cheveux au vent, avec les montagnes au loin, je passe enfin le col du Chat pour apercevoir les lumières d'Aix-les-Bains se refléter sur le lac du Bourget.

Samedi 3 juin : benvenuti in Italia

Après une optimisation nécessaire du coffre, mon coéquipier et moi-même prenons la route vers 20h. La pluie présente depuis le milieu d'après midi ne cesse de tomber. C'est une fois passé le péage sud de Chambéry que les gouttes deviennent plus éparses.

A Modane nous guidons notre auto sur la route du Mont Cenis pour prendre la direction d'Asti. Au détour de quelques lacets, le regard de "notre petite Viper" est venu croiser les yeux d'un renard et d’autres bêtes sauvages de la montagne. A 22h, aussi ébahis que peu rassurés, c'est dans un rare silence que nous longeons le lac haut de 1974m avec pour seul écho le bruit du 2l atmosphérique qui vrombit au milieu des cimes.

Déjà, le long capot pointu de notre Mazda entame une rapide descente vers Turin où, lors d'une étape nocturne, nous venons découvrir les anciennes usines Fiat. Nos yeux, bien qu’emplis de paysages, d'animaux et d'architecture, pèsent déjà lourds ; et à 2h du matin, ils se ferment presque dès notre arrivée à bon port.


Le petit coffre du Mazda MX5-RF

Dimanche 4 juin : enfin du soleil !

Au réveil, le soleil tape déjà (enfin !) fortement sur notre MX-5 RF. Le temps d'empiler façon Tetris nos affaires dans le coffre et de prendre la direction de Modène. Nos rythmes habituellement effrénés se sont curieusement calmés à la frontière et, le Grand Prix Moto GP du Mugello que nous comptions voir le jour-même s'est vu échangé contre une double session Ferrari suivi d'une double dose d’aperitivi !

En fin de journée, les températures chutent : toit ouvert, nous reprenons notre route d'écoliers pas très sages en direction de Florence.

23h : une dernière pause nous aide essentiellement à assouvir une envie immodérée de glaces. Et, sous le ciel particulièrement étoilé de San Marcello di Pistoia, notre Japonaise aux yeux bridés attend sous les regards approbateurs de la jeunesse local son changement de conducteur. Fatigués mais heureux de cette route, la nuit s’annonce appréciable...


Mazda MX5-RF sur le circuit du Mugello


Mazda MX5-RF au musée Enzo Ferrari

Lundi 5 juin : une route mythique

Appréciable, le réveil l’est tout autant. Les rayons du soleil passent au travers des volets, nous laissant ainsi deviner que notre jolie "targa" veut elle aussi en profiter.

Encore usés de la route de la veille, nous prenons tout notre temps pour organiser notre journée. Entre shopping, chaleur et route, nous optons pour le trajet "Mille Miglia". Ce tracé mythique de 1005 miles relie Brescia à Rome et, pour pour la première fois, la route entre Florence et Sienne allait se faire en MX-5 RF. Orages, soleil et vignobles de toute beauté s'offrent à nous...

Mercredi 7 juin : Sienne est nôtre

Après un jour de repos pour nous et notre auto, nous profitons de notre proximité avec Sienne pour y découvrir le coeur de la ville fortifiée. Toujours agile, notre petite Viper se faufile dans les ruelles pavées tout en faisant de l'œil à qui croiserait sa route.

Après une pause photo aux pieds de quelques monuments, il nous tarde de partir à la découverte du Chianti et autres produits du terroir... que notre petit coffre ne sera malheureusement pas en mesure de ramener.


En route pour Florence avec le Mazda MX-5 RF


De Paris à Florence avec le Mazda MX-5 RF

Jeudi 8 juin : le coeur de Florence

Impatiente, notre Mazda attend à l'ombre d'un olivier. Sienne étant la ville la plus au Sud de notre périple, il nous faut commencer à penser au trajet retour. Imprégnés de toute cette atmosphère chaleureusement paisible, notre parcours au beau milieu des vignes reprend jusqu'au coeur de Florence, ville que nous n'avions encore pu visiter.

Entre 2 ponts, 3 scooters et un "touc touc" , ce n’est pas sans difficulté que nous nous frayons un chemin au coeur de la capitale toscane. L'épreuve passée, nous prenons le temps de visiter en nocturne la ville pendant que notre MX-5 patiente une nuit entière... une de plus !

Vendredi 9 juin : sur la route des Cinque Terre

Nous laissons derrière nous cette belle région pour . Presque un paradis sur terre qui s’offre à nous peu après La Spezia.

La route qui longe la côte est incroyable de beauté : sinueuse à souhait, étroite, enfouie de temps à autre sous la dense végétation. Arrivés à Riomaggiore, nous nous garons pour nous balader au milieu des centaines de marches d'escaliers du village. Paisiblement, nous scrutons un bon moment le littoral pour nous arrêter le temps d'une soirée non loin de là.


A la découverte des Cinque Terre

Samedi 10 Juin : le chant du départ

L'endroit de notre halte est incroyable. Et dès le matin nous contemplons une fois de plus la mer juste face à nous. Sans vraiment trouver la motivation pour rejoindre la France, nous empruntons la route du bord de côte, largement découpée par la mer. Heureuse de s'enrouler pour la dernière fois autour de chaque virage, notre Viper nous conduit jusqu'à Portofino.

Vers 20h, nous quittons la Ligurie à San Margherita pour reprendre la direction de nos montagnes. Deux heures plus tard, nous passons Suse pour nous arrêter quelques kilomètres plus loin et déguster une toute dernière pizza italienne.
A minuit, au Mont Cenis, retentit ce même écho qu'une semaine auparavant. La faune nocturne peut alors voir passer les yeux bleutés du MX-5 RF presque triste de rentrer.

Dimanche 11 juin : voilà, c’est fini

La fin quasi officielle de notre road trip est déclarée. A 21h, je quitte Aix-les-Bains pour Paris. Seulement, ces kilomètres retour n’ont clairement pas la même saveur qu'à l'aller. Les 127l du coffre sont tout à moi et, pour la dernière fois, notre petite voiture avec laquelle nous avons découvert tant de choses ronronne dans mes oreilles.

A l'issue de ces 3980km, le double effet Mazda a une nouvelle fois opéré. Après avoir croisé un cerf, quelques renards, un chevreuil et peut-être même un ours (!) une nuit, je rentre de ce road trip heureuse. Encore sous le charme de multiples découvertes, ce voyage à bord du MX-5 RF nous a non seulement procuré de belles sensations automobiles mais a surtout donné lieu à d'heureux échanges avec, à la clé, connaissances et richesses humaines.Non sans émotion, j'ai dit au revoir à cette charmeuse-née. Pas de doute, ce roadster Mazda fait partie de mes voitures préférées en ce moment...


Essai du Mazda MX5-RF


De la France à l'Italie au volant du Mazda MX5-RF

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS