The Beast : la supercar féroce

L'Ariel Atom revue et corrigée par Rezvani

--- Le ---

Prenez une Ariel Atom. Retravaillez-la et transformez-la en une voiture féroce. Voilà, vous avez devant vous The Beast, la nouvelle bombe de Rezvani.

The Beast : la supercar féroce
© Rezvani ©
RelaxNews

Bienvenue dans le petit monde des supercars

Rezvani, l'entreprise américaine connue dans le monde de la construction automobile pour ses concepts exotiques, s'empare d'une voiture de course déjà puissante, l'Ariel Atom, et la transforme en quelque chose de véritablement féroce.

Beaucoup de fabricants de supercars vantent les mérites de leurs véhicules en présentant des chiffres de performance qu'Albert Einstein serait tenté de remettre en question et dont les prix feraient passer une Bugatti pour une bonne affaire.

Globalement, le meilleur conseil à donner à quelqu'un qui serait intéressé par une de ces voitures est de s'en tenir le plus éloigné possible. Développer une supercar qui soit aussi fiable et sûre que rapide demande du temps et beaucoup d'argent. Elles coûtent des millions et des millions en recherche et développement et atteindre un stade de prototype fonctionnel peut prendre jusqu'à cinq ans. Un luxe que la plupart de ces petites entreprises ne peuvent pas se permettre.

Pourquoi la Beast mérite qu'on s'intéresse à elle ?

Ce qui fait de la Beast de Rezvani un modèle qui vaille le coup qu'on s'y intéresse, c'est le fait que ce soit une création qui ne part pas de rien. Au contraire, elle commence par être une Ariel Atom, une voiture de sport à la fois extrêmement minimaliste et extrêmement compétitive, avant d'être ensuite remodelée, habillée et améliorée.

Bien que le moteur standard de l'Atom soit complètement reconstruit et que The Beast dispose d'une magnifique coque composite en fibre carbone, son moteur est positionné sur le cadre de châssis de l'Atom, tout aussi magnifique et qui a fait ses preuves.

Le résultat est une voiture qui se conduit comme l'Atom, mais dans une version beaucoup plus rapide et, croyez-le ou non, plus maniable puisqu'elle dispose d'un certain confort, comme des portes et un pare-brise.


Ariel Atom

De 0 à 95km/h enmoins de 3 secondes

Et puis il y a son prix. Le niveau d'entrée, un modèle à turbocompresseur, The Beast 300, coûte 115 000 dollars (soit 83 544 euros), dispose de 315 chevaux et passe de 0 à 95km/h en seulement 2,9 secondes. On entre ici sur le territoire de Ferrari.  Et pour 20 000 dollars de plus (15 000 euros), The Beast 500 est vendue avec un superchargeur qui réduit la durée entre 0 à 95 km/h à 2,7 secondes (assez rapide pour défier une Bugatti Veyron) tout en faisant passer sa puissance à 500 chevaux.
Ce qui rend ces deux voitures encore plus remarquables, c'est qu'elles sont entraînées par un moteur quatre cylindres.

En tant que telle, The Beast pourrait donc tout à fait rejoindre les rangs de la Hennessey Venom GT et de la Touring Superleggera Disco Volante, des voitures qui peuvent réellement faire concurrence aux chevaux cabrés et aux taureaux enragés du monde des supercars et les devancer complètement en termes d'exclusivité.

La commande de The Beast est disponible maintenant et ceux ayant opté pour la version 500 chevaux pourront en plus recevoir des leçons de conduite sur piste professionnelle gratuites.

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
Thèmes connexes : voiture de luxe Luxe
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS

ディテール

также читайте www.nl.ua