Quel est le bon moment pour arrêter de fumer ?

Journée sans tabac, événement professionnel ou personnel : trouvez le déclic pour dire stop à la cigarette

--- Le ---

Chaque année, le 31 mai marque la Journée sans tabac. Une journée idéale pour arrêter de fumer ? Sinon, voici nos conseils pour en finir avec la clope.

Quel est le bon moment pour arrêter de fumer ?
© Kenishirotie ©
La Rédac' flightrc
La Rédac' flightrc
Experts en optimisation masculine

Le 31 mai 2018 aura lieu, comme tous les ans, la Journée Mondiale Sans Tabac. Une date qui apparaît comme le bon jour pour s'arrêter, non ? Cela vous laisse le temps de vous habituer à cette idée tout en vous fixant un objectif. Même si c'est difficile, les bienfaits sont rapides et en cas de rechute, le prochain arrêt sera plus facile. Alors, si vous quittiez la cigarette pour de bon ?

Pourquoi arrêter de fumer ?

La question mérite-t-elle encore d'être posée ? Le tabac est mauvais pour la santé. C'est prouvé et tout le monde le sait. Pourtant, la France compte encore un tiers de fumeurs soit l'un des taux les plus élevés d'Europe.

Arrêter la clope est difficile mais bénéfique, même à court terme. Seulement 20 minutes après la dernière cigarette, les pulsations cardiaques et la circulation sanguine s'améliorent. Après huit heures, le monoxyde de carbone dans l'organisme diminue de moitié et il y a donc moins de risques de spasmes coronaire.

24 heures sans tabac, c'est moitié moins de risque d'infarctus car il y a moins de résidus de fumée et de mucus dans les poumons. Après 48 heures d'abstinence, le goût et l'odorat s'améliorent, tout comme la qualité du sommeil. Si vous tenez 72 heures, vous respirerez mieux et serez plus énergique.

Après deux ou trois semaines sans cigarettes, la dépendance physique disparait mais la dépendance psychologique – le plus dur ! – est toujours là. C'est à ce moment que les rechutes sont fréquentes. Les améliorations vont pourtant se poursuivre avec une plus belle peau, un essoufflement moindre, un risque d'infarctus diminué... Le tout en faisant de grosses économies financières.

Se donner les moyens d'arrêter

On l'a dit, la date de la Journée Mondiale Sans Tabac est idéale pour s'arrêter. Annoncez votre intention à tout votre entourage et anticipez les difficultés à venir. Supprimez tout ce qui peut avoir un lien avec le tabac et tournez vous éventuellement vers les thérapies cognitives et comportementales pour limiter les symptômes de manque.

Pensez aux TRN, les thérapies de remplacement de la nicotine, comme les gommes ou patch disponibles sans ordonnance. Changez vos habitues liées à la consommation d'une cigarette. Si besoin, passez à la , dont les doses de nicotine peuvent être diminuées progressivement. Et pourquoi ne pas vous tourner vers l'hypnose pour vous donner un coup de pouce supplémentaire ?

Lutter contre le cancer, mais pas que

Le 31 mai 2018, la Journée sans tabac aura pour thèmes . Car si la cigarette augmente le risque de cancer de la bouche, de la gorge, de l'oesophage, des poumons, elle est aussi largement responsable des maladies cardiovasculaires. Une bonne raison supplémentaire pour arrêter de fumer, non ?


Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
Thèmes connexes : tabac cigarette sante
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS