Les plus belles images de la Porquerolles Classique 2016

Embarquez à bord de Moonbeam 3, un bateau mythique

--- Le ---

Ce week-end, la Porquerolles Classique a rassemblé des voiliers d'exception dans la baie de Hyères. flightrc.info était à bord d'un de ces bateaux de légende.

Les plus belles images de la Porquerolles Classique 2016
© LB ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
flightrc.info
[]

On vous en avait parlé depuis plusieurs jours : ce week-end, la rédaction de flightrc.info était invitée à la Porquerolles Classique, dans la baie de Hyères. Un événement rassemblant les plus beaux bateaux de tradition de la Méditerranée.


flightrc.info à Porquerolles

Des bateaux et une montre

C'est donc en compagnie de Pierre-Michel Herbelin, le président de la maison horlogère Michel Herbelin, que j'ai pu approcher ces voiliers d'exception. Rappelons que la marque franc-comtoise, partenaire de la Porquerolles Classique, a aussi profité de l'événement pour dévoiler sa nouvelle montre, la Newport Automatique Coeur Ouvert. Du coup, en plus de magnifiques navires, j'ai aussi eu le plaisir d'approcher d'un peu plus près cette très jolie montre.


Montre Newport Automatique Coeur Ouvert de Michel Herbelin



Pour mon premier avec les bateaux de la Porquerolles Classique, je monte à bord d'un Zodiac. Le ciel est superbe, la mer d'huile. Des conditions idéales ? Pas vraiment pour des voiliers non motorisés qui ont toutes les peines du monde à progresser le temps de leur régate. Mais si les skippers n'ont d'autre choix que de prendre leur mal en patience, je ne peux que me réjouir de ces conditions météorologiques pour réaliser des dizaines de photos – vous en avez un aperçu juste ici... Lelantina, Lulu, Amadour ou encore Oiseau de Feu. Quinquagénaires, voire centenaires, ces voiliers sont juste splendides. Et je ne vous ai pas encore parlé du "mythe" Moonbeam.


le 10 Juin 2016 à 9h16 PDT

Moonbeam 3, un voilier pas comme les autres

C'est pour le deuxième jour de régate que je fais la connaissance de Moonbeam. pour être précis. Un bijou de 31 mètres de long, tout en bois, construit en 1903 par William Fife III – et récemment . A l'époque, ce bateau aurait pu participer à la Coupe de l'America. Aujourd'hui, il brille en Méditerranée et fait rêver tous les amateurs de voile. Je réalise peu à peu la chance que j'ai de monter à bord... et de participer à deux régates. Pour un baptême en voilier, difficile de rêver mieux.


Moonbeam 3, voilier de légende

Première régate, première victoire !

"Love le bout et fais-moi de jolis cercles. Attention que ça ne twiste pas." Pardon ? OK, je comprends ce que l'on me demande, mais pour passer en mode voile, il va falloir que je m'habitue à certains éléments de langage ! Je me mets donc à tâter du winch, de la drisse, de la trinquette et du clin, avant que le skipper, lors de son briefing, ne me confie la "gestion" (sous bonne garde, hein!) de la . A chaque virement de bord, il me faudra faire travailler mes petits bras pour border les voiles. Physique. Surtout quand on ne maîtrise pas le sujet.

Mais très rapidement, bien encadré par les membres d'équipage, je prends mes aises. Je suis toujours "paré à virer" et la première régate, un tour de l'île de Porquerolles, se déroule sans accroc. Allez, on a juste regretté le ciel un peu brumeux. A côté de ça, Moonbeam coiffe le petit (mais très véloce) Olympia au poteau. Première régate, première victoire. Que du bonheur !


Vue panoramique sur la Porquerolles Classique

Le vent se lève

Pause déjeuner en mer, un petit sandwich et un café vite avalés, et voilà qu'il faut se préparer pour la seconde régate. Le ciel s'est dégagé, le vent s'est levé. Environ 20 nœuds, soit une bonne petite brise de 40 km/h. Les conditions de course s'annoncent encore plus belles et plus intense. Il ne m'a pas fallu attendre longtemps pour voir l'impact de cette évolution climatique : gîte à 30° et douches à répétition, le tout filant à 10 nœuds. Le fier centenaire qu'est Moonbeam est encore plus beau ainsi. Véritable "fusée", il laisse ses adversaires loin derrière et franchit la ligne d'arrivée en première position, encore une fois.

La pression retombe, mais pas question de se tourner les pouces pour autant. On affaisse les voiles pour préparer le retour au port. Et puis vient l'heure du ménage : un rinçage au jet pour enlever le sel et un coup de chiffon de tout l'équipage pour essuyer l'eau stagnante. Eh oui, un navire comme Moonbeam, ça se bichonne !

Une dernière manœuvre du capitaine et on accoste. Avant de retrouver la terre ferme, comme le veut la tradition, tout le monde se réunit autour d'une bière. "Il y a deux bons moments dans une bière : quand tu bois la première gorgée et quand tu la pisses", dit Luc, membre de l'équipage. Ça, au moins, j'ai tout de suite compris !


Régate à bord de Moonbeam 3

Une journée de rêve à bord d'un voilier d'exception

Après mon baptême de chute libre indoor, j'ai donc fait mon baptême de voile. Grosse semaine et souvenirs incroyables ! Que l'on aime ou non la voile, impossible de ne pas tomber sous le charme d'un navire comme Moonbeam. Sache en tout cas, mon cher voilier, que je suis très fier de t'avoir rencontré. Je te souhaite bon vent et plein de belles années et de régates à venir !

Découvrez la Galerie Photo

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS

progressive.ua

progressive.ua

best mp3 players