Bientôt des écrans de smartphones qui s'auto-réparent ?

Comme Wolverine, ce matériau révolutionnaire se régénère seul

--- Le ---

Les écrans de smartphone fissurés, c'est bientôt fini ? En tout cas, des scientifiques annoncent avoir mis au point un écran qui se répare tout seul.

Bientôt des écrans de smartphones qui s'auto-réparent ?
DR ©
La Rédac' flightrc
La Rédac' flightrc
Experts en optimisation masculine

Un smartphone hors de prix qu'on laisse échapper et dont l'écran se retrouve fendu est une chose qui arrive. Mais la solution a peut-être été trouvée par une équipe de chimistes de l'Université de Californie à Riverside. Ils ont créé un matériau qui, comme Wolverine, s'auto-répare.

Ces chercheurs ont développé un matériau polymère qui peut s'auto-réparer après une entaille ou une rayure. Mais ce qui est encore plus intéressant c'est que ce matériau est conducteur d'électricité et qu'il pourrait donc être utilisé pour les écrans tactiles des smartphones ou pour les batteries.

Des smartphones équipés d'ici 2020 ?

Ce polymère révolutionnaire pourrait s'auto-réparer en 24 heures. Il est à base de sel et d'un polymère étirable. Bien sûr, il existe déjà des films à coller qui protègent l'écran mais ils ne réparent pas.

On se souvient que LG avait également proposé un smartphone dont en cas de rayures superficielles mais comme le matériau n'était pas conducteur il ne pouvait être utilisé pour l'écran. Motorola, pour sa part, avait présenté son Moto X Force comme un smartphone à l'écran incassable, mais des chutes répétées pouvaient tout de même détériorer l'affichage.

Les chimistes de l'Université de Californie à Riverside, eux, ont créé un matériau qui se répare tout seul ET qui conduit l'électricité. D'ici 2020, il pourrait être utilisé pour les écrans tactiles. Après une chute, rayures et fissures pourraient donc définitivement disparaître.

Concrètement, comment c'est possible ?

C'est la liaison chimique des molécules qui est à l'origine de cette innovation. Ici, les liaisons sont non-covalentes, c'est-à-dire qu'elles se reforment après destruction. Elles sont moins solides mais plus dynamiques. C'est le cas de l'eau avec ses molécules d'hydrogène qui peuvent en permanence se briser et se réformer.

L'équipe du professeur Chao Wang a mis au point ce polymère lié par une force intermoléculaire dipôle qui s'exerce entre des ions chargés et des molécules polarisées. En d'autres termes, du sel et un polymère étirable. En effet, ce matériau peut être étiré jusqu'à 50 fois sa taille d'origine mais il peut également être coupé en deux et se ressouder tout seul en 24 heures.

Dans les mois à venir, cette équipe de chercheurs va continuer à augmenter les performances de ce polymère afin qu'il puisse être parfaitement fiable au quotidien.

D'ici 2020 on pourrait donc avoir des écrans tactiles qui, s'ils ne sont pas incassables, seraient toutefois parfaitement résistants aux rayures et failles. Il suffirait d'attendre 24 heures pour que les résultats d'une chute soient effacés de manière durable...

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
Thèmes connexes : science
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS

poliv.ua/

www.xn--48jm9l298kilg8rghvi.com/role-menu/nagoya/

avto-poliv.com.ua/