Bientôt des voyages en fusée de 30 minutes autour du monde ?

Le nouveau projet futuriste d'Elon Musk pour remplacer l'avion

--- Le ---

Avec sa Big Fucking Rocket, Elon Musk veut vous permettre de voyager en fusée tout autour du monde à une vitesse supersonique. Crédible ?

Bientôt des voyages en fusée de 30 minutes autour du monde ?
DR ©
La Rédac' flightrc
La Rédac' flightrc
Experts en optimisation masculine

Paris-New York en 30 minutes, Dubaï-Londres en 29 minutes ou encore Los-Angeles-Toronto en 24 minutes : ce sera peut-être possible avec le nouveau projet d'Elon Musk. En tout cas, le patron de Tesla, Hyperloop et SpaceX y croit dur comme fer, lui qui aimerait remplacer les avions par des fusées dans un futur proche.

Elon Musk aime les fusées

Après avoir multiplié les tests de lancement avec SpaceX, Elon Musk projette d'emmener deux personnes sur la Lune en 2018 (mais aussi sur Mars d'ici 2022 !).

En attendant, il a élaboré un nouveau projet pour utiliser sa fusée. Il s'agit tout simplement de remplacer les avions par cette dernière afin de se rendre n'importe où dans le monde en moins de 30 minutes. Ainsi, Dubaï ne serait plus qu'à 29 minutes de Londres et il ne faudrait que 27 minutes pour aller de Bangkok à Dubaï ou 30 minutes pour faire le trajet de Paris à New York.

Il y a déjà plusieurs années qu'Elon Musk et SpaceX ont mis au point une technologie permettant de faire atterrir les fusées puis de les réutiliser. Cela permettrait de diminuer les coûts des voyages spatiaux. Avec la Big Fucking Rocket, l'idée est reprise, mais pour aller d'une ville à l'autre afin que les trajets les plus longs ne durent pas plus de 30 minutes.

Un projet réaliste ?

Les fusées prévues fonctionnent de la même manière que celles utilisées pour le lancement des satellites. Mais ici, elles embarquent des passagers. Surnommée BFR (pour Big Fucking Rocket), la nouvelle lubie d'Elon Musk peut transporter 150 tonnes soit jusqu'à 10 fois plus que les fusées existantes.

Une fois sortie de l'atmosphère, les boosters réutilisables se détachent et retournent à la base de décollage. La capsule poursuit alors son vol jusqu'à sa destination à une vitesse de 27 000 km/h.

Une centaine de personnes pourrait prendre place à bord et le billet ne coûterait pas plus cher que celui d'un voyage en avion en classe économique. Pour une question de sécurité, les lancements se feraient depuis une plateforme basée sur l'eau.

Alors, est-ce un simple rêve d'entrepreneur utopiste et mégalo ou le projet BFR verra-t-il le jour dans les prochaines décennies ?


Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
Thèmes connexes : espace avion voyage
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS

www.alex-car.com.ua

kamod.net.ua

там strelka.ua