Sextoys : et le bondage devint tendance...

Merci 50 Nuances de Grey

--- Le ---

La littérature peut influencer la sexualité. L’explosion des chiffres de vente des accessoires de bondage semble ainsi le prouver, après l’avènement littéraire de 50 Nuances de Grey, le désormais célèbre roman de « porno à maman ».

Sextoys : et le bondage devint tendance...
© iStockphoto ©
RelaxNews

Grâce, entre autres, au succès en librairies du roman érotico-porno Cinquante nuances de Grey, les Anglaises commandent en masse des accessoires de bondage et des sextoys au Père Noël cette année. C’est en tout cas la tendance qui semble se dessiner en Grande-Bretagne, si l’on se fie aux chiffres de la boutique en ligne .

Fouets et menottes ont la cote...

Cette année, les produits qui ont le plus la cote ne sont autres que les fouets, les menottes, les brides et les fouets à plume. Les gérants du site expliquent que cette tendance est un « revirement complet » : le bondage en couple est en train de prendre le pas sur les ventes de vibromasseurs et godemichés, en tête l'année dernière.

...les boules de Geisha aussi

Selon l'édition britannique du magazine Marie Claire, les produits officiels de la gamme Fifty Shades of Grey en vente sur , ont écoulé un tiers de leur stock en 24 heures, alors que celui-ci devait durer initialement jusqu'à Noël. Le produit le plus demandé est les boules de Geisha, appelées Inner Goddess Silver Balls dans le roman.

Pas seulement en Angleterre

Mais les Anglaises ne sont pas les seules à craquer pour le bondage. Selon le New York Post, cet été, on enregistra un nombre incroyable de New-Yorkaises dans les magasins de bricolage, venues se procurer le même type de cordelette que dans la trilogie. Par ailleurs, le site néo-zélandais a aussi noté une augmentation importante du nombre de visiteurs dans sa catégorie bondage, rapportent des journaux locaux.

Alors que la sortie en langue française de 50 Shades of Grey / 50 Nuances de Grey est plus récente que dans ces contrées anglo-saxonnes, on peut parier sur une même tendance sur le marché du plaisir en France. Messieurs, vous voici prévenus...

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS