10 choses à savoir sur les chaussures

Choix et entretien des chaussures : halte aux idées reçues !

--- Le ---

Co-fondateur de la marque de souliers masculins Jacques et Déméter, Maxime vous donne aujourd'hui 10 choses à savoir sur les chaussures pour homme.

10 choses à savoir sur les chaussures
© iStock ©
La Rédac' flightrc
La Rédac' flightrc
Experts en optimisation masculine

Je constate, au quotidien, que les hommes se posent beaucoup de questions sur les chaussures. Soit on ne trouve pas les réponses soit on trouve tout et son contraire.

Dans cet article, je vais donc développer 10 choses que vous devez savoir sur les chaussures en cuir pour les acheter à la bonne taille mais aussi pour les garder le plus longtemps possible.

1. Le cuir, quelle que soit sa qualité, aura des plis d’aisance.
Pour certains, cela tourne à l’obsession... Pourtant il n’y a rien à y faire. Que ce soit des chaussures à 50 ou 1000 euros, vous verrez apparaître des plis d’aisance.

Alors oui, ils apparaîtront plus ou moins rapidement et seront plus ou moins marqués selon la qualité du cuir (et des soins que vous prodiguez à vos souliers) mais ce n’est pas la seule raison. Une chaussure trop petite ou trop grande va avoir des plis plus marqués qu’une chaussure à la bonne taille.

Pour limiter leur apparition pensez à bien entretenir vos chaussures et, surtout, à mettre des embauchoirs dès que vous ne les portez pas pour tendre le cuir.

Si vous ne supportez pas les plis, portez des chaussures en velours ou nubuck. En plus de s’entretenir très simplement, ces cuirs marquent très peu.


Plis d'aisance sur des chaussures en cuir
Voici typiquement ce que vous ne voulez pas voir sur vos chaussures - ©


2. Mes chaussures sont-elles "faites main" ?
C’est sans doute l’argument marketing numéro 1 de ces dernières années pour vous faire acheter des chaussures. Pourtant, c’est très simple : il est quasiment impossible de trouver des chaussures, fabriquées en Europe, à moins de 1200 euros qui sont réellement fabriquées à la main.

Sachez qu’on ne peut pas automatiser la fabrication d’une chaussure. Donc une intervention humaine est indispensable tout au long du processus de fabrication. Mais, pour autant, guider, à la main, la chaussure dans une machine ne signifie pas qu’elle est fabriquée à la main.

Donc ne tombez pas dans le panneau : si vos chaussures ne sont pas faites sur mesure et coûtent 100, 200 ou même 500 euros, elles ne sont pas fabriquées à la main !

L’appellation "fabriqué à la main" s’applique dans le cas où la semelle est cousue à la tige (le dessus de la chaussure) à la main par un bottier et pas avec une machine.

3. Il faut crémer le cuir. Cirer n’est pas obligatoire.
C’est sans doute l’erreur la plus fréquente et celle qui a les conséquences les plus désastreuses pour vos chaussures.

Le cirage (la boite ronde et plate contenant une pâte dense) n’est pas indispensable pour l’entretien de vos chaussures. Il sert à faire briller le cuir de vos chaussures ! L’élément indispensable, pour bien entretenir vos chaussures, c’est la crème.

Elle se présente dans des pots, dans une grande variété de couleurs. Sa consistance et sa composition permettent de mieux pénétrer le cuir pour le nourrir et l’hydrater.

Pate et crème à cirer
Ne confondez plus : à gauche, la pâte pour faire briller. A droite, la crème pour nourrir et hydrater


Sur le long terme, si vous n’utilisez que du cirage, vous allez étouffer le cuir qui va finir par craqueler. Et, dans ce cas, il sera trop tard et vous pourrez mettre vos chaussures à la poubelle.

Utilisez de la crème est indispensable si vous souhaitez conserver vos chaussures le plus longtemps possible.

Pour aller plus loin, lisez cet article qui vous donne .

4. Pouvoir glisser un doigt derrière le talon ne signifie pas forcément que vos chaussures sont trop grandes.
Ce test n’a aucune valeur et, en aucun cas, vous permet de juger de la bonne taille d’une chaussure. Surtout que, dans la plupart des cas, il est réalisé en position assise. Dans ce cas, votre pied a naturellement tendance à avancer et va donc libérer de la place au niveau du talon. Rien de surprenant que vous puissiez alors passer votre doigt.

5. Avoir le talon qui se décolle légèrement dans une chaussure neuve est normal.
C’est une croyance persistante : un talon qui glisse et se décolle légèrement dans une chaussure neuve ne signifie pas qu’elle est trop grande. C’est simplement que le contrefort (la pièce rigide au niveau du talon) doit se faire pour prendre la forme de votre talon. Lorsqu’il est neuf et rigide, le maintien n’est pas parfait et votre talon peut glisser légèrement.

Le glissement du talon est encore plus marqué sur les chaussures montantes (chukkas, boots, bottines, etc.). La encore c’est normal : le patronage de ce type de chaussures est pensé pour que vous puissiez rentrez  vos pieds dedans. Il est donc forcément plus large qu’une chaussure basse.

Mais, après quelques ports, le cuir et le contrefort vont prendre la forme de votre pied et tout rentrera dans l’ordre.

6. Nubuck et velours peuvent être portés sous la pluie.
Nubuck et velours (aussi appelés daim ou suède) ont la réputation d’être fragiles, difficiles à entretenir et à protéger absolument de la pluie. Pourtant c’est tout l’inverse. Historiquement, ces cuirs étaient utilisés pour les "chaussures de campagne".  Celles que l’on met dans des conditions climatiques plus difficiles.

Donc, contrairement à ce que tout le monde pense, ils sont parfaitement adaptés à des conditions humides (pluie, neige, etc.). Personnellement, dans ce genre de situations, je privilégie toujours ce type de cuir.

Il convient simplement de les brosser convenablement une fois rentré chez vous et de les faire sécher avec des embauchoirs loin de toute source de chaleur.

 

City boots en velours marron

Voici par exemple une paire de bottines en veau velours que je porte depuis plus d’un an et demi. Ces chaussures ont traversé de nombreuses soirées, se sont fait marcher dessus plus d’une fois, ont connu plusieurs jours de pluie et il est même arrivé qu’elles reçoivent un peu de vin et de bière.  

Pourtant, rien de tout cela n’est visible aujourd’hui et je vous garantis que je ne passe pas mes journées à les brosser !

7. Porter la même paire tous les jours, c’est s’assurer qu’elle sera bonne à jeter dans quelques mois.
Ne pas porter la même paire tous les jours fait partie, avec l’utilisation de crème et d’embauchoirs, des trois règles qu’il faut absolument suivre pour conserver une paire de chaussures le plus longtemps possible.

Si vous ne respectez pas cette règle simple, quelle que soit la qualité de la paire de chaussures, elle ne durera pas bien longtemps.

Lors d’une journée, vos pieds transpirent. C’est un fait. Cette transpiration vient se déposer sur le cuir de vos chaussures. Il faut donc laisser le temps au cuir de sécher et  l’aider à évacuer cette transpiration avec des embauchoirs (en bois brut, ils vont permettre d’absorber humidité et transpiration).

C’est pour cela qu’on recommande d’alterner – au minimum un jour sur deux, idéalement un sur trois – les ports. Posséder trois paires permet d’établir un roulement pour éviter de toujours solliciter la même et s’avère donc rentable sur le long terme.

8. Des chaussures marron sont bien plus simples à porter et associer avec votre tenue.
Tout le monde pense que le noir est la couleur de base qui va avec tout. Certains lui accordent également un côté chic... alors que c’est tout le contraire : le noir est austère et à même un côté morbide.

Alors oui, posséder dans le cadre d’une soirée en smoking des chaussures en cuir noir – parfaitement cirées – seront du plus bel effet.

Mais, au quotidien, les chaussures en cuir marron sont bien plus versatiles. Il vous sera bien plus simple de les accorder avec vos tenues et de réaliser des associations magnifiques.

De plus, les cuirs marron prennent, au fil du temps, une patine magnifique s’ils sont entretenus convenablement.

9. Pluie et soleil ont une influence sur le cuir de vos chaussures.
L’influence est assez légère mais, sur le long terme, elle peut avoir son importance. Le soleil va avoir pour effet d’éclaircir le cuir de vos chaussures alors que la pluie va le foncer.

Par exemple, utiliser uniquement de la crème incolore et porter des chaussures les jours de beau temps va vous permettre d’éclaircir une teinte trop foncée à votre goût.

Bien évidemment, n’espérez pas obtenir des résultats en quelques ports. Si vous souhaitez changer rapidement la teinte de vos chaussures, !

10. Il est impossible d’imperméabiliser une paire de chaussures.
La encore, c’est un argument marketing ! Les produits (souvent en aérosol) que l’on vous vend vont rendre le cuir résistant à l’eau mais, en aucun cas, il ne sera imperméable. Dans le cas d’un jour de forte pluie, aucun produit n’empêchera l’eau de passer à travers le cuir !

Ces aérosols sont pratiques pour les chaussures en nubuck / velours car ils vont les protéger contre les tâches : il est toujours possible de les tâcher mais il sera bien plus simple de les détacher.

Sur du cuir lisse (type box ou autre), en revanche, ils ne servent à rien : privilégiez l’utilisation (après crémage) d’une bonne pâte à cirer qui, en plus de faire briller vos souliers, les rendra résistants à la pluie !

Avec ces 10 points, j’ai voulu tordre le cou aux croyances obscures et vous faire réaliser que, quel que soit le prix d’achat, il faut entretenir des chaussures si vous souhaitez les conserver de longues années.

Pour aller plus loin sur l’entretien des chaussures, la qualité du cuir, etc. vous pouvez découvrir .

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
Thèmes connexes : chaussure
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS

www.best-cooler.reviews/best-bison-coolers-formerly-brute-coolers-for-our-readers/

続きを読みます