Compli’CITY : la cravate sens dessus-dessous

Des cravates cousues avec de… la lingerie fine

--- Le ---

Côté pile : une cravate tout ce qu’il y a de plus classique. Côté face : une touche plus osée qui se traduit par une pièce de lingerie féminine.

Compli’CITY : la cravate sens dessus-dessous
DR ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
flightrc.info
[]

Vous pensez que seuls le motif et la couleur peuvent permettre à une cravate de jouer la carte de l’originalité ? Détrompez-vous ! La nouvelle gamme de cravates Compli’CITY fait souffler un vent de fraicheur. Un vent un tantinet coquin aussi. Comment ? En associant à ses créations une pièce de lingerie féminine aussi discrète qu’audacieuse !

Des cravates 100% « made in France »

Visuellement, les cravates Compli’CITY de la gamme Techno ne paient pas mine – du moins, au recto. Il n’y a pas besoin d’être un expert pour reconnaître la qualité du tissu employé. Les responsables de la marque, Philippe Fradin en tête, n’hésitent d’ailleurs pas à vanter le « savoir-faire et la production 100% française » de ces cravates.

Conçues à Paris, les cravates Compli’CITY sont ensuite réalisées dans des ateliers de confection à proximité de Deauville en Normandie, dans des ateliers spécialisés depuis 1950. A terme, l’ambition est « d'associer notre savoir-faire avec les grandes marques de lingerie », affirme encore Philippe Fradin.

De la lingerie neuve… ou pas !

En attendant, la collection Compli'CITY se décline en quatre gammes : Techno, donc, avec sa pièce de lingerie neuve insérée au verso de la cravate ; Wear, qui pousse le concept encore plus loin et vous permet d’envoyer la pièce de lingerie de votre choix ; Charme, où la broderie de Genève et la dentelle de Calais apportent une touche sexy chic ; enfin, Ako, du nom d'un peintre brésilien qui conçoit des motifs sur le thème des 7 péchés capitaux.

Même les noms des différentes cravate ont de quoi vous émoustiller : vous pourrez ainsi porter à votre cou des modèles aussi variés que Carole, Anna, Emmanuelle, Désir ou encore… Jouissance. Tout un programme ! Alors, qui a dit que la cravate avait une image « coincée » ?

Prix : 39 euros pour les cravates de la gamme Techno, 49 euros pour la gamme Wear et 138 euros pour la gamme Ako

Découvrez la Galerie Photo

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS

здесь exstraeconom.kiev.ua

details adulttorrent.org