Voici la plus belle montre de l'année 2018

Bovet décroche l'Aiguille d'Or au GPHG pour sa montre Tourbillon Récital 22 Grand Récital

--- Le ---

Le GPHG 2018 (Grand Prix d'Horlogerie de Genève) a encore récompensé les plus belles montres de l'année. Et notamment un bijou proposé par la maison Bovet.

Voici la plus belle montre de l'année 2018
Bovet 1822 ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
flightrc.info
[]

Après Bâle et le Baselworld au printemps, les amoureux de belles montres ont une nouvelle fois rendez-vous en Suisse en fin d'année : ce 9 novembre 2018, c'est à Genève qu'il fallait être, afin d'admirer les garde-temps mis à l'honneur dans le cadre du GPHG, le prestigieux Grand Prix d'Horlogerie de Genève.

Bovet succède à Chopard

En 2017, c'est la maison Chopard qui avait reçu la récompense la plus convoitée de la soirée, l'Aiguille d'Or, pour sa montre L.U.C Full Strike. Cette année, c'est au tour d'un horloger indépendant relativement peu connu du grand public de se distinguer : Bovet repart donc avec le fameux trophée, pour sa montre Tourbillon Récital 22 Grand Récital.

Les caractéristiques de la Récital 22 Grand Récital

Derrière cette appellation légèrement pompeuse, on trouve une montre d'exception produite à 60 exemplaires. Elle est dotée d'un imposant boîtier de 46,3 mm de diamètre, en or rouge ou platine, et d'un bracelet en cuir alligator pleine peau.

Mais bien évidemment, c'est le cadran (et ce qui se cache en-dessous) de la Récital 22 Grand Récital qui rend cette montre si particulière. Si l'on a l'habitude de voir des phases de lune en horlogerie, Bovet va plus loin en affichant, en plus de l'astre lunaire, l'évolution de la Terre et du soleil.

Ce dernier est représenté par le tourbillon volant 9 jours double face, qui prend place à 6 heures, et dont les ponts de cage évoque directement les rayons du soleil.

Mais celle qui attire immédiatement le regard, c'est notre bonne vieille Terre. Gravée et peinte à la main, l'hémisphère terrestre prend place sur la partie supérieure du cadran. Recouvert d'une matière luminescente, il conserve un visage fascinant même dans l'obscurité. Suivant la course de notre planète, cette Terre horlogère tourne en 24 heures, dans un sens antihoraire.

Sur le pourtour, outre une graduation de l'heure, on note aussi (et surtout) une indication très précise de la phase de Lune. Une petite sphère gravée parcourt l'orbite de la Terre en quelque 29,5 jours et la matière luminescente qui la recouvre également permet de la faire briller selon la lumière du soleil qu'elle reçoit. Ce n'est plus de l'horlogerie, c'est de l'astronomie ! Et surtout du grand art !

Enfin, cette montre se distingue par son aspect double-face. Le dos du boîtier bénéficie lui aussi d'un traitement de faveur remarquable et l'on peut y lire le jour, la date, le mois ainsi que le cycle bissextile. Sans oublier le numéro de série d'un garde-temps somptueux, vendu à plus de 400 000 euros et conçu "pour servir ponctuels gentilshommes", comme l'indique la gravure présente sur ce même boîtier.


Le Chronomètre Contemporain AkriviA, plus belle montre pour homme

Outre l'Aiguille d'Or, 16 autres prix ont été remis dans le cadre du GPHG 2018. Au rayon masculin, c'est la jeune marque suisse AkriviA, fondée en 2012 par Rexhep Rexhepi, qui a été mise à l'honneur. Son Chronomètre Contemporain a effectivement reçu le "prix de la montre pour homme".

Cette série limitée à 25 exemplaires, dont le prix avoisine les 60 000 francs suisses (soit quelque 52 750€), a droit à un design beaucoup plus classique que la montre de Bovet. On retrouve ici un boîtier en or rose de 38mm, très fin et épuré.
Le mouvement RR01, visible par le fond transparent du boîtier, offre une précision remarquable grâce à la remise à zéro instantanée de la seconde, permettant à ce Chronomètre Contemporain d'être certifié par l'observatoire de chronométrie de Besançon.

Le palmarès complet du GPHG 2018

Notons que c'est Laurent Ferrier qui clôt le triptyque des prix masculins, avec le "prix de la complication pour homme" obtenu pour la Galet Calendrier Annuel Montre École.

Enfin, pour être vraiment complet, voici la liste des 17 lauréats du Grand Prix d'Horlogerie de Genève 2018.

Grand Prix de l'Aiguille d'or : Bovet 1822, Récital 22 Grand Récital
Prix de la montre dame : Chanel, Boy-friend Squelette
Prix de la complication pour dame : Van Cleef & Arpels, Lady Arpels Planétarium
Prix de la montre homme : AkriviA, Chronomètre Contemporain
Prix de la complication pour homme : Laurent Ferrier, Galet Calendrier Annuel Montre École
Prix de la montre chronographe : Singer Reimagined, Singer Track Hong Kong Edition
Prix de la chronométrie : De Bethune, DB25 Starry Varius Chronomètre Tourbillon
Prix de l'exception mécanique : Greubel Forsey, Grande Sonnerie
Prix de l'innovation : Krayon, Everywhere Horizon
Prix Revival : Vacheron Constantin, Historiques Triple calendrier 1942
Prix de la montre sport : Seiko Prospex 1968 Diver's Re-creation
Prix de la montre joaillerie : Van Cleef & Arpels, Secret de Coccinelle
Prix de la montre métiers d'art : Hermès, Arceau Robe du soir
Prix de la petite aiguille : Habring², Doppel-Felix
Prix challenge : Nomos Glashütte, Tangente Neomatik 41 Update
Prix de l'audace : Konstantin Chaykin, Clown
Prix spécial du jury : Jean-Claude Biver, président non exécutif de la division horlogerie de LVMH, chairman de Hublot et de Zenith.

Découvrez la Galerie Photo

Avez-vous déjà partagé cet article ?
     Partager sur Facebook Twitter Google+
Thèmes connexes : Luxe
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS